Directions

Sensibiliser vos collaborateurs aux écogestes :
une opportunité pour votre entreprise

Dernièrement, vous vous êtes peut-être aperçu d’une évolution profonde dans les valeurs et donc le comportement de vos collaborateurs. Leurs discussions tournent autour de l’écologie, des écogestes, ils parlent de trouver un sens, une utilité à leurs tâches, au niveau individuel mais aussi au sein d’un groupe, ils veulent avoir un impact positif sur le monde qui les entoure… Peut-être d’ailleurs, que vous expérimentez vous-même ces changements.

Puisque nous passons environ 30% de notre temps au travail, les choix que nous faisons dans notre vie quotidienne en entreprise sont aussi importants que ceux effectués de façon personnelle. 

En effet, adopter des pratiques responsables, c’est aussi possible au travail et 86% des Français considèrent que les organisations ont un rôle à jouer pour rendre la société meilleure.

Quel intérêt pour votre entreprise ? En sensibilisant vos collaborateurs aux écogestes, vous pouvez :

⇒  réduire votre bilan carbone pour limiter l’impact environnemental tout en faisant des économies

⇒ développer l’engagement collaborateur en renforçant leur sentiment d’appartenance et de fierté, ce qui se traduit également par une baisse du turn-over

⇒ valoriser votre image de marque pour fidéliser vos clients

Dans la suite de cet article, nous revenons sur chacun de ces avantages et explorons des pistes pour embarquer votre entreprise dans la transition durable !

Un impact tangible sur le bilan carbone de l’entreprise

Vos collaborateurs viennent en voiture au bureau, utilisent un ordinateur, stockent des données, impriment des documents… et tout cela pèse sur votre bilan carbone.

Pour certains, un partage des bonnes pratiques pourra les aider à prendre de nouvelles habitudes. Pour d’autres, il s’agit surtout de leur permettre d’aligner ce qu’ils font chez eux avec ce qu’ils vivent au travail.

Pourquoi ne pas favoriser le télétravail quand cela est possible ? Les trajets domicile/travail sont la première cause d’émissions de gaz à effet de serre des activités de bureau, avec 12 millions de tonnes/an. En plus, la pratique du télétravail a vu sa cote exploser en 2020 suite à la crise sanitaire : 41% des actifs ont pratiqué le télétravail en confinement, contre les 17% habituels.

Poubelles de tri

Mais ce ne sont, bien évidemment, pas les seuls efforts que nous pouvons fournir : s’équiper avec du matériel reconditionné, louer son équipement si les besoins sont ponctuels, optimiser la gestion du chauffage, installer du compostage et faciliter les pratiques en séparant emballages et déchets organiques sur les lieux de repas, numériser vos fiches de paies… Vous avez beaucoup de possibilités!

On vous conseille de regarder cette infographie très complète de qqf.Fr sur les petits gestes à changer et ceux à adopter.

Et n’oubliez pas, petit à petit et chacun à son rythme ! Ces gestes n’auront un effet sur votre bilan carbone et financier que si la majorité de vos collaborateurs adhère à l’idée et passe à l’action !

Vecteurs d’engagement du collaborateur

L’écologie est devenue un centre d’intérêt commun à beaucoup de Français. En effet, 26% des répondants affirment que la cause environnementale est leur première préoccupation.
Sensibiliser et former vos collaborateurs aux écogestes semblerait donc être en alignement avec les valeurs et les actions de beaucoup d’entre eux. Et, vous vous en doutez, un moteur indéniable d’engagement et une réelle opportunité de fidéliser vos collaborateurs !
Mais comment décider vers quoi s’engager en priorité sans passer des heures en réunion ?
Vous pouvez décider seul, en incitant vos collaborateurs à se comporter différemment sur certaines pratiques. Vous pouvez utiliser des “nudges” écologiques : une façon d’inciter à adopter un comportement bénéfique pour la collectivité, sans que le collaborateur s’ en rende compte. Par exemple, réglez les imprimantes, par défaut, en recto-verso. Cela laisse la liberté à chacun de décider de n’imprimer qu’une face.

Nudge

Ou encore, aux toilettes, apposer au mur, sous le dérouleur, un mètre matérialisant les quantités de papier utilisées, jalonné de messages décalés du type : « C’est parti ! », « Vous pouvez continuer », « Il vous en faut encore ? », « Ça fait beaucoup ! », « Sérieusement ?!! ». De quoi inviter avec le sourire à une consommation raisonnée !

Voici un petit coup de pouce pour engager vos collaborateurs vers de meilleures pratiques.

Vous pouvez aussi leur dédier des temps de formation pour qu’ils décident eux-mêmes des actions à mettre en place en se faisant accompagner. Nous, on vous conseille les Serious Games qui permettent d’apprendre en jouant. C’est un bon moyen de captiver votre audience. Et une audience captivée est une audience motivée et impliquée, pourquoi s’en priver ?

Enfin, donnez de la place à ces échanges en les ritualisant : espace de réflexion, temps de mise en place sur le sujet… Ce qui fait le succès de ce genre d’accompagnement, c’est la répétition et le fait de faciliter le passage à l’action grâce aux ressources mises à disposition, mais aussi au partage d’expériences.

Ne passez pas à côté de l’opportunité de permettre à vos collaborateurs de créer un engagement collectif, en lien avec leurs valeurs. Vous n’allez pas le regretter : les millennials sont 7 fois plus nombreux à rester longtemps dans leurs organisations lorsqu’ils ont la perception de contribuer personnellement à leurs entreprises et à la société et Gallup estime d’ailleurs que le turn-over des millennials, provoqué par un manque d’engagement, coûte 30,5 milliard de dollars par an, à l’économie américaine. Une hausse de la performance et une baisse de l’absentéisme et du turn over sont donc à gagner à la clé.

Alors, pourquoi ne pas saisir cette opportunité ?

Les écogestes : accélérateurs de notoriété

N’oublions pas vos consommateurs ! Ils cherchent aussi à aligner leurs habitudes de consommation avec leurs valeurs et sont donc à la recherche de plus de transparence. “Consommer, c’est voter”: ce leitmotiv que l’on entend de plus en plus depuis quelques années, ne fait que prendre de l’ampleur et du sens.

C’est pour cela que, armés de leurs applications Yuka, Kwalito, Foodvisor, les consommateurs scannent les codes barre et retirent de leur panier de courses les produits les moins vertueux, néfastes ou peu éthiques. Et attention, les seuls produits ne sont pas les uniques concernés : les pratiques internes, managériales sont aussi passées au crible.

En effet, 90 % des consommateurs attendent de l’engagement et de l’accompagnement de la part des marques selon Oney et OpinionWay. Donnez donc à vos consommateurs de bonnes raisons d’acheter vos produits ou d’utiliser vos services.

N’hésitez pas à communiquer en interne et en externe sur ce qui est mis en place dans l’entreprise. Vos collaborateurs seront fiers de partager à leur réseau des actions qui s’alignent avec leurs valeurs.

En conclusion, le thème des écogestes est vaste et il y a plein de choses à dire. On vous a parlé du nudge, de la gamification, de la ritualisation et de la communication. 

Si vous voulez aller plus loin, découvrez notre Serious Game “Mes Solutions Climat” ou contactez-nous !

A très vite, 

L’équipe Little Big Impact