Directions

Reconversion professionnelle : six clés pour bien démarrer

Ça y est, vous vous lancez dans une reconversion professionnelle. Vous êtes décidé à passer à l’action et à redonner du sens à votre vie. Vous n’êtes pas seul ! De plus en plus de personnes sont en quête de sens au travail.

Avant de faire le grand saut, on vous donne quelques clés qui, pour nous, vous permettront d’engager sereinement votre reconversion professionnelle à impact positif.

1/ Faites un premier bilan avant de vous lancer dans votre reconversion professionnelle

Commencez par questionner l’origine de votre sentiment de malaise : Pourquoi mon métier actuel n’a pas ou plus de sens pour moi ? Quels choix m’ont mené jusqu’ici ? Pourquoi suis-je dépassé par la situation ? Prenez du recul. 

D’après Robert Dilts, nous sommes psychologiquement organisés en niveaux logiques, qui influent les uns sur les autres de manière hiérarchique : sens, identité, croyances (dont les valeurs), capacités, comportements et environnement.

Chaque niveau logique a un rôle clairement défini. Un niveau organise et dirige les interactions qui se produisent au niveau du dessous. Ainsi, en changeant nos croyances, nous changeons également nos capacités, nos comportements et finalement notre environnement.

Pour vous “aligner”, il faut agir et être cohérent. Apprenez à écouter vos émotions et votre corps pour comprendre et identifier ce qui ne vous satisfait plus dans votre situation actuelle, ce qui crée du désalignement et donc ce sentiment de malaise.

2/ Libérez-vous des influences extérieures pour mieux vous connaître

a supprimer

Faire comme tout le monde autour de vous n’est pas gage d’épanouissement. Il n’est pas évident de réussir à se libérer des codes sociaux, de la pression familiale pour construire un projet professionnel qui nous correspond vraiment. Votre nouveau projet professionnel est le vôtre. Par conséquent, il ne plaira pas forcément à d’autres personnes que vous, et ce n’est pas grave !

Résistez aux fantasmes et aux effets de mode. Connectez-vous à vos forces motrices, identifiez vos aspirations profondes et vos contraintes réelles pour vous libérer de ce carcan. De cette façon, vous aurez les éléments pour déterminer quel projet vous correspond vraiment. 

3/ Identifiez ce qui vous anime pour participer à quelque chose de “plus grand que vous”

Vous sentez-vous “décalé” avec votre environnement ? Avez-vous l’impression que ce que vous faites n’a parfois pas de “sens” ? 

Dans la pyramide de Dilts dont nous vous parlions, le sens se trouve tout en haut. Ce qui signifie qu’il influe sur tous les autres niveaux : valeurs, comportements, environnement… Pas étonnant donc, que d’interroger ce qui fait sens pour vous soit une nécessité pour vous sentir aligné. 

Si vous faites un pas de recul sur l’état du monde, sur le contexte actuel, peut-être que vous vous sentez particulièrement animé par les enjeux sociaux et environnementaux. Identifiez ces enjeux est la première étape. Interrogez les sujets qui vous émeuvent, vous révoltent au quotidien, les acteurs qui vous inspirent, cela vous donnera des informations précieuses. Si ces enjeux vous paraissent trop lointains, peut-être faites-vous partie de communautés (association, groupe familial, club, etc) qui agissent localement en faveur d’une cause. Interroger les cercles communautaires dont vous faites partie peut vous aider à préciser les causes qui vous animent. 

Œuvrer pour plus grand que soi est indispensable pour beaucoup, surtout ceux dont les valeurs sont tournées vers les autres, vers l’environnement. Une fois vos enjeux de prédilection identifiés, la question suivante est comment vous pouvez y contribuer aussi bien dans votre vie perso que dans votre sphère pro.

4/ Travaillez sur vos croyances limitantes

Vous avez une idée de génie mais vous vous êtes convaincu de ne pas être capable de la mener à bien ? Vous n’êtes pas assez ci ou pas assez ça ? Ces idées ne sont qu’une vue de l’esprit. Elles constituent un frein important à votre développement et à votre épanouissement. Soyez-en convaincu et travaillez à les dépasser. Comment ?

La première étape consiste à repérer ces croyances. “j’aimerais bien faire ça, mais…”, “c’est différent pour les autres”, “ce n’est pas fait pour moi” sont des indices ! Quand vous vous entendez les dire ou les penser, il se peut que vous soyez en présence de croyances limitantes. Une fois ces dernières identifiées, il faut les défaire : méthode Coué, trouver des histoires inspirantes, imaginer votre réussite… Trouvez votre façon de détruire ou de mettre de côté ces croyances pour vous élever.

D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus pour dépasser vos croyances limitantes, on vous invite par exemple à lire le livre Le pouvoir illimité d’Anthony Robbins, une des références qui vous permettra de commencer ce travail personnel.

5/ Passer à l’action

L’action et l’expérience sont plus apprenantes que de longues tergiversations théoriques. 
Allez-y petit à petit ! il vaut mieux faire de petits pas mais avancer, plutôt que d’avoir de grandes idées qui ne se concrétisent jamais et restent au fond d’un tiroir.
Testez vos pistes, sortez de votre zone de confort pour entrer dans votre zone d’apprentissage puis de croissance.

Comment faire pour franchir cette zone de la peur ? En expérimentant : devenir bénévole ou faire des stages, par exemple, vous permettra de vous confronter à la réalité. Cela vous permettra aussi de valider si ce projet est vraiment fait pour vous, et d’en limiter les risques et donc de diminuer votre peur.

Sautez le pas et tentez le coup ! Et si ça ne fonctionne pas, ce n’est que partie remise. Vous aurez tenté et vous saurez analyser ce qui n’a pas fonctionné et pourquoi.

Concentrez vous sur l’expérience que vous avez vécue et comme l’a dit Denis WAITLEY, conférencier motivateur auteur de 16 livres à succès sur l’estime de soi : “Oublie les conséquences de l’échec. L’échec est un passage transitoire qui te prépare pour ton prochain succès.”

Schéma zone de peur et dapprentissage

6/ Se faire aider dans sa reconversion professionnelle

Malgré toute votre bonne volonté, vous avez du mal à trouver du sens et vous sentir aligné dans votre job. Vous n’arrivez pas à vous écouter ou à dépasser vos croyances. Heureusement, il existe aujourd’hui un tas de solutions pour pallier ce problème et il n’y a pas de mal à se faire aider ! Voici quelques pistes. 

Le bilan de compétences individuel vous permettra de faire le point sur votre parcours, votre personnalité, vos atouts et vos intérêts afin de pouvoir faire émerger un projet professionnel motivant et réaliste.
Il se déroule sur plusieurs mois, avec des entretiens réguliers en face à face avec un consultant, et beaucoup de travail personnel, de réflexion et de recherche.
Les points forts : une approche d’accompagnement globale, qui vous met le pied à l’étrier
La question à vous poser : êtes vous prêt à travailler longuement et de façon autonome 

Le coaching a aussi une approche individuelle. Vous allez dans ce cas faire un véritable travail d’introspection, qui vous aidera dans la démarche lancée pour vous réinventer professionnellement. Le coach va travailler à vous faire découvrir et définir ce que vous recherchez, en prenant en compte essentiellement ce qui compte pour vous.
Les points forts : un vrai travail de fond, pour vous seul
La question à vous poser : Êtes vous prêt à travailler seul et à investir sur votre bien-être intérieur, sans forcément explorer concrètement le marché du travail ?  

Les programmes collectifs, où vous alliez à la fois un travail individuel et un travail de groupe. 
Les points forts : une approche complète qui combine l’intelligence collective et parfois l’expérimentation jusqu’à la concrétisation de votre projet. De plus, vous êtes dans une vraie communauté qui vous suivra par la suite et vous apportera du soutien, des échanges et possiblement un réseau.
La question à vous poser : Êtes-vous prêt à vous livrer de manière transparente et bienveillante pour pouvoir bénéficier de l’intelligence collective et de la force du groupe ? 

Forcément, on a envie de vous parler du programme Cap Positif qui vous accompagne dans votre quête de sens et la concrétisation de votre projet à impact. Orienté impact positif, c’est un suivi sur plusieurs mois avec des exercices pratiques à faire entre les sessions collectives, cela demande donc d’être prêt à s’impliquer.

Si vous souhaitez faire un premier pas vers votre reconversion professionnelle, n’hésitez pas à venir dans nos ateliers collectifs et gratuits à impact positif : apprenez à mieux vous connaître, trouvez votre voie d’acteur à impact positif, les métiers et opportunités en lien avec l’impact positif, et des témoignages de personnes qui ont passé le pas. Et pour commencer dès maintenant votre démarche, nous vous proposons de découvrir notre Guide pratique pour votre reconversion pro à impact qui vous accompagnera dans vos premiers pas. 

A très vite,

L’équipe Little Big Impact

Bilans de compétence